le logoCCB enfile 4200 chaussettes pour soulager vos poumons


Les deux fours de la cimenterie sont à l'arrêt depuis quelques jours. C'est qu'on équipe le plus gros des deux d'un filtre à manches anti-poussières.

DEPUIS 1987, 4200 tonnes de ciment sortent tous les jours du four 4 de la CCB. C'est le plus gros de la zone France-Belgique. Il assure 75 % de la production du site de Gaurain-Ramecroix.
Pour fabriquer du ciment, on chauffe la pierre calcaire à environ 750°. D'où la nécessité d'avoir des fours. D'où la production de gaz.

Depuis une directive européenne de 2005, les émissions de poussières sont limitées à 30 milligrammes par mètre cube Un résultat que la CCB obtenait déjà avec la tectonique de l'électro-filtre, sauf quand il y avait des pannes...
Les filtres à manches (des sortes de chaussettes géantes) sont plus performants :

  1. ils ne sont pas sujets aux incidents.
  2. sans vouloir être trop optimiste, on diminue par cinq l'émission des poussières.
  3. tous les polluants contenus dans les gaz (micro particules, métaux lourds etc...) sont également divisés par cinq.

160 tonnes à 30 mètres de haut.

photo du courrier de l'escaut
Ce week-end ou en début de semaine prochaine, la société Boutique procédera à une manoeuvre très délicate : transporter à une hauteur de 30 métres une maisonnette lourde de 160 tonnes. CE 797556

Maintenant, tout ça n'est pas pour rien. L'investissement est à hauteur de 6 millions euros.
Il faut compter 30 000 euros rien que pour les 4 200 chaussettes, chacune d'elles faisant 5 mètres de long et 150 mm de diamètre. EIles sont d'un tissu spécial qui résiste à 200°.
En 2004-2005, CCB avait déjà investi un million d'euros dans un système d'humidification et de refroidissement des gaz. Le travail a été confié à la SA Euremi, établie dans le zo¬ning de Ghislenghien, qui est un ensemblier industriel. C'est-à-dire qu'elle fournit à ses clients des installations clé en main, de la conception jusqu'à la mise en service.

A CCB, le chantier a été ouvert voici quatre mois. Il se terminera dans environ deux mois et aura donné du travail à 60 personnes.
La partie délicate des opérations aura lieu ce week-end ou en début de semaine prochaine. Après avoir enlevé l'électro-filtre (180 tonnes au total), il s'agira de mettre à la place une maisonnette d'un poids de 160 tonnes, à l'intérieur de laquelles se trouvent les fameuses chaussettes.
C'est à la société Boutique, de Tertre, qu'a été confiée la manoeuvre. Elle travaillera avec une gigantesque grue, sachant que la maisonnette sera nichée à une hauteur de 30 mètres!

Quant au four 3 - les fours 1 et 2 ont été fermés - il est équipé de filtres à manches depuis 1906 déjà.
À CCB, on assure que l'investissement en cours n'a pas de lien avec l'incinération de déchets dangereux dans les fours. Vu la rareté des combustibles de substitution convenant à nos jours, nous n'en avons brûlé que 300 tonnes l'an dernier, c'est-à-dire une quantité négligeable, a dit Arsène Karm, directeur de la cimenterie, au cours d'une conférence de presse tenue hier.
Incinérés dans le four 3, ils ont généré, l'an dernier, moins de 5 mgr par mètre cube. La norme wallonne est à 25 mgr... »

François DESCY
Le Courrier de l'Escaut 31/01/07