le logoLe gouvernement nous gâte!


Les quotas d'émissions de gaz à effet de serre pour 2007 viennent d'être fixés. À lui tout seul, notre bassin carrier a droit à 10 % du total wallon !

UN MILLION ET DEMI de tonnes pour la CCB. 930 000 tonnes pour CBR Antoing. 50 000 tonnes pour la sucrerie de Fontenoy. 12 500 tonnes pour la briqueterie de Barry. Au total, cela fait environ 2,5 millions de tonnes de gaz à effets de serre attribués à des entreprises situées dans le bassin carrier du Tournaisis. Soit 10 % du total wallon.
C'est ce qui apparaît dans un arrêté du gouvernement wallon publié par le Moniteur du vendredi 16 février. M. Lionel Picalause, un habitant de Gaurain qui fait partie du comité d'accompagnement de la CCB, a calculé que les quotas attribués à la seule cimenterie de Gaurain représentent plus de 25 % du total attribué aux cimenteries wallonnes.
"Selon la Commission européenne, la Belgique a, pour l'année 2007, alloué aux exploitants des quotas trop importants, ce qui a contribué à faire baisser fortement le prix de la tonne de C02, du fait que sont disponibles sur le marché des quotas non utilisés, dit M. Picalause. Le prix de la tonne de C02 était de 1,13 euro le 16 février 2007, contre quelque 30 euros un an auparavant. Cette chute a un effet pervers: dans bien des cas, l'achat de tonnes de C02 est inférieur à celui de l'investissement destiné à réduire la production de C02... "

Photo du Courrier de l'escaut
Le nouveau filtre à manches a été installé le 9 février dernier. Son efficacité ne convainc pas tout le monde. CE 807290
Qu'en pense-t-on à la CCB ? "Deux tiers de C02 que nous produisons se libèrent au moment de la décarbonatation de la pierre dans les fours, et on ne sait rien y faire,répond Éric Derycke, responsable environnement. "Et il n'y a pas beaucoup de marge de manoeuvre pour le dernier tiers. On pourrait utiliser davantage de biomasse comme source d'énergie mais les quantités disponibles ne sont pas illimitées..."
Les quantités de tonnes de gaz à effet de serre attribuées à la CCB par la Région wallonne - inchangées depuis 2005 - correspondent grosso modo aux quantités produites par l'usine de Gaurain.
Quelles conséquences pour la CCB si, d'ici 2008, pour satisfaire aux accords de Kyoto, la Commission demande des réductions à la Belgique ? "Tout dépendra des négociations entre Régions, dit M Derycke. "Mais si les quantités diminuent, il faudra acheter des quotas qui seront de plus en plus chers, vu leur raréfaction. Le jour où la CCB devra acheter des quotas à 30 euros la tonne - un tarif préconisé par la Commission - il ne lui restera plus qu'à fermer son usine. Car elle ne sera plus compétitive !"

Filtre à manche : toujours efficace ?

Le 7 février, la CCB a installé un filtre à manche de 4200 chaussettes pour remplacer I'électro-filtre anti-poussières (nos éditions des 31 janvier et 10 février), "Plus efficace!" expliquait-on à l'usine. "Ça dépend pour quoi!" rétorque aujourd'hui Lionel Picalause, qui s'en réfère à des informations trouvées sur internet pour argumenter. "Le filtre à manche est plus efficace pour les poussières et les métaux lourds particulaires mais il ne l'est pas pour les métaux lourds gazeux, les oxydes d'azote, les dioxines et les odeurs". "De fait, les filtres à manches laissent passer les gaz mais les dioxines et environ 50 % des métaux lourds sont absorbés par les particules qui, elles, sont piégées, répond Éric Derycke. "Quant aux oxydes d'azote, nous avons investi dans de nouvelles installations qui réduisent les rejets de l'ordre de 30 à 40 %." Ces deux dernières années, CCB a investi de 8,5 millions d'euros pour se conformer aux législations environnementales.

Le courrier de l'escaut 20/02/2007.
François DESCY.