le logoLa CCB.


En octobre 2003, les villages concernés par les retombées de la cimenterie CCB sont en émoi.

C'est une demande d'autorisation de « valorisation » de déchets dangereux, dans les fours cimentiers (ajout aux combustibles et matières premières) qui est le déclencheur d'une prise de conscience de la qualité médiocre de leur milieu de vie (selon certaines analyses publiées dans l'étude d'incidences et dans des publications de la Région Wallonne), qui fait réagir les riverains.

D'un tronc commun, jailliront deux groupes opposés au projet des cimentiers, mais abordant le dossier différemment.
L'un de ces groupe se constitue en asbl. L'asbl l'air à l'oeil.
Il est bien difficile pour nous de délimiter un dossier concernant uniquement la CCB tant son importance à été grande dans notre mise en marche et a eu un impact sur d'autres dossiers.
Les documents les plus pertinents concernant ce dossier seront regroupés dans ce titre.

N'hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez davantage de renseignements car nous ne souhaitons et ne pouvons (vu la quantité ) mettre en ligne la totalité des documents en notre possession.

Premier contact « officiel » de l'asbl avec les autorités communales. La lettre.